Hélène et Thomas

«Des cérémonies complémentaires»
Ils se sont dit oui à Orléans le 22 septembre. Le matin à la mairie, devant une trentaine d’intimes, et l’après-midi à l’église devant 350 invités. «Mais nous avons mis autant de soin à élaborer les deux célébrations, différentes et complémentaires», explique Hélène. «D’un côté, il s’agit d’un acte civique. De l’autre, d’une démarche plus personnelle, en prenant Dieu pour témoin.» D’ailleurs, durant les réunions de préparation, les questions n’ont pas été abordées de la même façon. «Par exemple, nous avons dans les deux cas parlé de communication dans le couple, mais la préparation au mariage civil nous a permis de démystifier le recours à un conseiller conjugal en cas de crise. Quant à la lecture attentive des articles du Code civil, elle nous a fait prendre conscience de nos responsabilités.»

Hélène et Thomas