Nelly et Gilles

Nelly et Gilles
«Un rituel à la hauteur de ce grand jour»
Ils rêvaient d’un «grand» mariage. Il a eu lieu samedi dernier à la mairie de Castelnaud-de-Gratecambe, 500 habitants, dans le Lot-et-Garonne. «Nous pensions que seule l’église pouvait offrir suffisamment de solennité pour un événement aussi important. Mais nous ne sommes pas croyants. Ce choix n’aurait été respectueux ni pour nous, ni vis-à-vis des catholiques», expliquent Nelly et Gilles. Par le bouche-à-oreille, ils rencontrent Christine Regaud, de Cap mariage, à Bordeaux. Et découvrent qu’avec l’accord du maire ils peuvent s’emparer avec beaucoup de créativité de la trame immuable du mariage civil. «Nous avons choisi un morceau de jazz pour mon entrée au bras de mon père, raconte Nelly. Nos témoins ont pris la parole, et nous-mêmes avons pu expliquer à nos proches pourquoi cet engagement était une étape chargée de sens après plusieurs années de vie commune.»